Vous avez esquivé les salles obscures cette année ? Vous n’avez pas eu le temps de vous plonger dans les films qui ont fait l’actualité de 2016 ? Vous êtes passé à côté des blockbusters qui ont rempli les salles de cinéma ? Séance de rattrapage proposée par French Press !

DEEPWATER HORIZON (DEEPWATER)

Attention ce film peut être choquant pour les enfants de moins de 13 ans.

Revenons au mois d’avril 2010, à 400 km des côtes américaines, dans le Golfe du Mexique, pour suivre la plus effroyable catastrophe pétrolière que les Etats-Unis aient connu à ce jour. Parce que c’est dans le sang et les larmes que « Deepwater » s’appuie sur l’histoire vraie de la plate-forme de forage nommée Deepwater Horizon. Plongé dans la vérité, ce film décrit en détail chaque évènement passé sur cette plateforme. Le réalisateur n’hésite pas à nous décrire chaque personnage, surtout les personnages qui font une différence dans le déroulement de l’histoire, joués par des acteurs professionnels qui vous feront croire que vous y êtes vraiment. Ce film commence doucement mais une fois dans l’action on ne peut pas décrocher ses yeux de l’écran. Nous vous recommandons ce film pour son extraordinaire savoir, son action et son suspens.

ME AFTER YOU (AVANT TOI)

Une belle histoire d’amour qui se déroule en Angleterre entre deux personnes qui n’ont pas de point commun. Un homme riche et beau mais malheureusement paralysé (petit clin d’œil à Intouchable) et une assistante chargée de s’en occuper, essayant de lui redonner le goût de la vie. À quoi cela aboutira ? Un film très anglais, parfois un peu trop surjoué avec un casting qui comprend Emilia Clark et Sam Clafin. Ce film à l’eau de rose se termine en queue de poisson. Malgré la bande d’annonce qui dévoile beaucoup de choses, ce film vaut quand même le coup d’être vu.

ALICE THROUGH THE LOOKING GLASS (ALICE DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR)

Alice Aux Pays des Merveilles se suffit à lui-même et personne n’attendait un second film. Alors que le premier film a été réalisé par le génie Tim Burton et le deuxième par James Bobin. La différence entre les deux réalisateurs est ressentie avec un début difficile mais la magie arrive finalement. Les effets spéciaux sont très beaux et les costumes toujours aussi magnifiques. Par contre, il est très facile de s’arrêter en plein milieu, le suspens ne vous tient pas à bout de souffle. Le méchant censé nous faire peur est en fait un peu trop loufoque. Le montage de la bande-annonce est bien fait, même un peu trop. Où est le grain de folie de l’univers d’Alice ? Mais il reste tout de même un tres bon film avec Johnny Deep et Mia Wasikowska qui vous replongera dans votre enfance… au pays du lapin blanc.

Un article de Tess et Iris publié le 22 Novembre 2016.

capture-decran-2016-11-25-a-16-55-41